La côte Atlantique vue de l'autre côté

Publié le par Delph et Svin

Ravis de vous retrouver au Brésil sous un soleil de plomb.

Depuis le dernier article, nous avons continué notre périple en longeant la côte atlantique du Brésil. Plus on remonte, plus il fait chaud et plus l'eau de la mer est belle et chaude. Toujours à Laguna, nous avons fait du sandboard (surf sur le sable). C'est sympa, mais sous le soleil, la remontée des dunes à pied était un peu fatiguante (il n'y a malheureusement pas de télésiège).

Ensuite, nous avons rejoint Jezrel et son ami Sergio qui nous attendaient à Florianópolis dans la résidence Granville bâtiment Lyon (comme à la maison pour les noms). Sur la route nous avons fait une halte à Guarda do Embau avec ces eaux transparentes et sa plage accessible après la traversée d'une lagune -avec de l'eau jusqu'au torse -.

Florianópolis est une grande ville et une ile très célèbre. Beaucoup d'argentins, brésiliens et paraguayens y passent leurs vacances. En conséquence, on n'a passé de longues heures dans les bouchons pour nous rendre aux lacs et belles plages du coin. N'étant pas fans de l 'aspect ultra touristique, nous n'étions pas malheureux de quitter l'ile même si nous y étions très bien accueillis.

Changement d'ambiance total pour l'étape suivante puisque nous nous sommes rendus sur l'ilha do mel (île au miel). Pour y accéder il faut prendre un bateau et les voitures y sont interdites. Il y avait très peu de monde et nous avons emprunté les sentiers dans la forêt et sur le littoral pour faire le tour de l'île. Dépaysement assuré pour notre plus grand plaisir. Difficile de dire plus de choses sur cette île, c'est joli, calme et il y règne une atmosphère atypique assez indescriptible. Le jour de notre départ, un gros orage s'est abattu sur la région et il a plu toute la journée. Le lendemain, la journée était similaire donc on en a profité pour faire beaucoup de route.

Le vendredi, après 700 kms, nous étions aux portes d'Ilhabela où le soleil nous attendait. Cette île porte très bien son nom car en plus des belles plages sauvages, on y dénombre pas moins de 365 cascades. On s'est donc fait plaisir pendant trois jours à marcher dans la forêt danse et colorée pour rejoindre de magnifiques cascades et piscines naturelles dans lesquelles on s'est baigné. Un veritable petit coin de paradis... Seul inconvénient, chaleur et humidité amènent de nombreux moustiques et malgré les répulsifs nous avons recensé une centaine de piqures pour chacun d'entre nous...

Dimanche soir, nous arrivions à Ubatuba où nous avons renoué avec le couchsurfing dans la belle, grande et paisible maison de Nadia. Daniella - notre couchsurfeuse - y vit depuis quelques temps pour aider à la décoration et à l'agrandissement de la demeure. Là bas, nous nous sommes baignés dans des piscines naturelles et sous une cascade et surtout, nous nous sommes reposés.

C'est important de se poser et de ne "rien faire" (on a lavé vêtements, duvets, matelas, voiture...) de temps en temps quand on est en road trip. Pour vous travailleurs vous allez dire : "ils sont en vacances et ils veulent se reposer". Mais, la vie de nomade est assez fatiguante car nous faisons beaucoup de route et nous marchons beaucoup. De plus, il nous faut beaucoup de concentration pour comprendre et parler une langue qui n'est pas la nôtre et dormir en camping n'est pas le plus reposant.

Mercredi soir, après une halte dans le village de Paraty, nous avons rencontrés Déborah et Flavio chez qui nous avons passé la nuit avant d'embarquer pour Ilha Grande à 150kms de Rio de Janeiro. Nous avons passé deux jours sur cette île paradisiaque sans voiture. Au programme, c'était randonnées en forêt où nous avons aperçu des singes, plages parmi les plus belles du Brésil et plongée dans une eau émeraude. Malheureusement, on ne peut pas vous transmettre les bruits et les odeurs qui sont tout aussi marquants que les images.

Depuis samedi, nous sommes à Rio de Janeiro. Enfin, dans la banlieue de Rio où nous sommes hébergés chez Monique (les "e" se prononcent "é" en portugais comme en espagnol). La folie du carnaval a commencé samedi et nous en avons dejà profité un peu hier. Dans les jours qui viennent nous allons donc participer à cette fête collective et continuer de découvrir cette ville mythique.

On vous racontera plus tard...

La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
La côte Atlantique vue de l'autre côté
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

etienne alias chouch' 01/03/2016 21:44

"On s'est donc fait plaisir pendant trois jours à marcher dans la forêt danse et colorée " même sans le vouloir tu fais tes jeux de mots dans tes textes!

Delph et svin 01/03/2016 23:46

C'est pour vérifier si les gens lisent le texte ;) lors d'orage, la forêt peut danser effectivement! Bien vu Chouch! Merci de nous corriger ;)

etienne alias chouch' 01/03/2016 21:44

"On s'est donc fait plaisir pendant trois jours à marcher dans la forêt danse et colorée " même sans le vouloir tu fais tes jeux de mots dans tes textes!