Ushuaia : el fin del mundo

Publié le par Delph et Svin

Cette semaine nous avons mis le cap sur Ushuaia la ville la plus au sud du monde. (en fait c'est pas vrai, il y en a une plus au sud mais beaucoup plus petite et accessible seulement en bateau). Nous avons donc quitté Punta Arenas et le Chili pour la Terre de feu. La route est assez longue, il faut prendre le bateau pour traverser le détroit de Magellan puis faire 100 kms de piste pour arriver du côté argentin. On effectue donc une petite pause à Rio Grande chez Nancy avant de partir le lendemain pour Ushuaia.

La ville n'est pas exceptionnelle en soit mais elle est entourée de montagnes aux sommets enneigés et du canal de Beagle. N'ayant pas trouvé de couchsurfing et les hôtels coûtant très chers, nous partons dans le parc national pour y faire du camping.

1ere nuit assez fraiche et c'est parti pour quelques petites randos. L'eau du canal est transparente et les roches qui l'entourent d'un vert émeraude surprenant. Nous allons également voir les barrages construis par les castors. (Des scientifiques ont importé des castors du Canada et ces derniers se sont reproduits comme des lapins. Ils entrainent de grands dégâts maintenant car ils détruisent les forets et dévient les cours d'eau. Sans prédateurs, les hommes doivent réguler leur population.)

2eme nuit de camping très fraiche et surprise au réveil, il neige beaucoup. On comprend pourquoi on avait un peu froid. Les paysages couverts de blanc sont magnifiques. Les argentins sont aussi surpris que nous car c'est l'été est c'est donc inhabituel qu'il y ait de la neige. Le temps étant couvert , on file de nouveau vers Rio Grande où Sergio nous attend. Chez lui nous rencontrons également Matheo un italien qui voyage en vélo (courageux au vu des conditions climatiques).

Jeudi, nous quittions la terre de feu pour commencer notre remontée vers Buenos Aires. Pour sortir d'ici, il nous a fallu passer de nouveau la frontière chilienne, faire 100kms de piste et attendre le bateau pendant ... 4h car il y avait beaucoup de vent et un courant très fort. Une fois cette épreuve passée, il fallait de nouveau passer la douane pour retourner en Argentine. On arrive donc à minuit chez Silvia - qui nous attendait avec ses enfants -.

Samedi, direction le parc Monte Leon pour aller voir une multitude de manchots. C'est très marrant d'observer ses petits oiseaux maladroits. Le soir un immense barbecue (un asado) nous attend chez Silvia. Nous avons été accueilli comme des rois dans cette grande famille.

Depuis hier, nous sommes à Comodoro Rivadavia chez Matias et Cintia. Cet après midi nous sommes allés à une fête organisée par l'Alliance française, une école de français très fréquentée dans les grandes villes argentines.

Aujourd'hui ça fait 2 mois exactement que nous avons quitté la France. On se régale toujours mais on ne vous oublie pas pour autant. N'hésitez pas à réagir ou à poser vos questions en commentaire ou par mail. sevin.florent@yahoo.fr et duboisdelphine@ymail.com

Hasta luego! (À la prochaine!)

Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Ushuaia : el fin del mundo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fanny hibou 27/12/2015 19:34

c'est don bein kioute les manchos ! (pas de chance pour les castors...)